Si vous ne recevez pas les lettres du Narthex (parution épisodique) et que vous désirez les recevoir, faites-le nous savoir en nous notifiant votre adresse eMail au moyen de l'onglet "Contact".

De même, si vous ne souhaitez plus recevoir la Lettre du NARTHEX, merci de nous le signaler.

 

octobre 2017

du 14 au 28 novembre :  27° semaine du Narthex

"Éloge de la fragilité" (Gabriel Ringlet) - "Éloge de la faiblesse" (Alexandre Jollien) : deux titres de livres bien surprenants, à notre époque où l'on entend souvent des jugements a priori, souvent condescendants, parfois caricaturaux, sur les personnes fragiles et sur les situations de fragilité.
     Aujourd'hui, "l'homme fort" est sur le devant de la scène. Partout, la performance est valorisée, y compris dans notre modèle de croissance, qui a trop souvent oublié que les ressources naturelles et la terre sont fragiles aussi.
     Certes, se dépasser reste un objectif louable. Et certes, nous nous réjouissons des progrès de la médecine, qui permettent une augmentation de la durée et de la qualité de nos vies.
     Mais la survalorisation de la performance est aussi le creuset où prospèrent diverses technologies qui se donnent pour but d'améliorer (sans fin?) nos capacités biologiques et intellectuelles. 
Du désir d'être toujours de plus en plus parfait peut naître le désir de refuser toute fragilité, jusqu'à tendre vers un idéal de "l'homme augmenté".... face auquel l'homme normal apparaît effectivement bien fragile!    Et pourtant....
Et si, dans nos fragilités, nous pouvions trouver du positif ?
Et si nous acceptions d'accueillir nos propres fragilités, de regarder en face nos fragilités partagées (nos fragilités humaines, et la fragilité de notre environnement), et de les considérer non comme un problème insurmontable, mais aussi comme une opportunité pour repenser nos sociétés en termes de solidarités ?

    Le Narthex vous propose cinq soirées (3 conférences, une table ronde, et un film) autour du thème de la Quinzaine 2017 :
                              "TOUS FRAGILES, TOUS HUMAINS"
    - Mardi 14 novembre à 20h30 à la Bourse du Travail à TARBES : Henri Mialocq, psychologue-psychanaliste, professeur à l'Institut Catholique de Toulouse, fera une conférence autour du thème "Le manque, source de vie ?".
    - Vendredi 17 novembre à 20h30 à la Bourse du Travail à TARBES : 
une table ronde, animée par Bruno Morin, aura pour thème « Dans les fragilités, vivre ! »
    - Jeudi 23 novembre à 20h30 à la Bourse du Travail à TARBES : 
Michel Dagras, théologien, viendra nous interpeller : « Dieu, tout puissant de quoi ? »
    - Mardi 28 novembre à 20h30 au Centre Albert Camus (CAC) de SEMEAC: 
Marc Dufumier, ingénieur agronome, professeur émérite d'agronomie à Agroparistech, docteur en géographie, proposera des pistes sur la façon de « Nourrir durablement l’humanité  »
    - enfin, le vendredi 8 décembre à 20 heures : le film « Patients », de Grand Corps Malade et Mehdi Idir ( 2017) sera projeté au Parvis, et suivi d’un débat animé par Paul Dima.

Pour les conférences et la table ronde : entrée libre, libre participation.

Retrouvez toute la Quinzaine, les intervenants et une bibliographie sur le site http://www.narthex65.fr


septembre 2016

 

Dans quelques semaines, à partir du 4 novembre prochain, vous sera proposée la 26° quinzaine du Narthex dont le thème est :

 

"LE TRAVAIL, RÉALITÉS ET DÉFIS"

 

Qu'en est-il du travail aujourd'hui, et qu'en sera t-il demain?

Avec la mondialisation et ses impératifs de compétitivité, avec la mécanisation et la robotisation des activités agricoles et industrielles, avec l'essor du numérique et de l'"uberisation" dans les activités de services, l'activité de l'homme au travail est marquée par de profondes mutations.

Que devient la dignité de la personne qui, au quotidien, vit une situation de souffrance au travail, de chômage, ou de précarité?

Comment affronter le paradoxe entre la nécessité du travail pour l'épanouissement de l'homme et la réduction de l'emploi?

Comment, au coeur de ces mutations, relever les défis de la solidarité, et de la prise en compte du bien commun et des contraintes écologiques?

 

Pour réfléchir au sens et à la valeur du travail, et pour échanger, le Narthex vous propose 5 soirées : 3 conférences et une table ronde à la Bourse du Travail à 20h30 (entrée libre), et un film au Parvis :

Le 4 novembre: Conférence:« Le travail, une valeur en hausse et des formes nouvelles», par Jacques LE GOFF, professeur émérite de droit du travail, ancien inspecteur du travail,

Le 8 novembre : Conférence:« Quel avenir pour le travail et l'emploi dans un monde sous contrainte écologique?", par Bernard PERRET, ingénieur, socio-économiste au Conseil général de l'environnement et du développement durable,

Le 15 novembre, table ronde: "Initiatives et réalités locales",

Le 18 novembre , Conférence: « Le travail dans la Bible, richesses et pièges », par Frédéric DE CONINCK, sociologue et théologien,

 

Le 2 décembre, au cinéma du Parvis-Ibos à 20 heures, le film-documentaire "Les règles du jeu", de Claudine BORIES et Patrice CHAGNARD, suivi d'un débat animé par Paul DIMA.

 

 

Retrouvez toute la Quinzaine et les intervenants sur le site www.narthex65.fr


             Fevrier-mars 2016

 

Bonjour à tous,

Vous avez été nombreux à suivre la 25ème Quinzaine du Narthex, "Oser la fraternité", en novembre dernier. Voici quelques informations, pour donner suite à cette Quinzaine:

 

1 - Toutes les conférences et les interventions à la table ronde ont été retranscrites, et sont accessibles sur le site du Narthex: narthex65.fr

La bibliographie a été complétée, et figure également sur le site.

 

2 - Pour une lecture plus facile et en tous lieux, un recueil regroupant tous ces textes a été édité. Il est en vente au prix de 8,50 euros (prix coûtant). Ces 112 pages réunissent les textes des conférences de Jacques LE GOFF, Patrick VIVERET, Guy AURENCHE et Michel DAGRAS, ainsi que ceux de la table ronde.

    Il peut être acheté directement :

     - à la permanence de Ste Thérèse, place Marcadieu, à proximité du porche de l’église.

     - à l'accueil de la Maison St Paul, 51 rue de Traynès.

     - à la porterie du prieuré Notre Dame des Neiges (Prémontrés), 12 rue de la Châtaigneraie à Laloubère.

     - à l’accueil de l’abbaye de Tournay

ou  vous être adressé à domicile (port en sus).

  

3 - L'atelier Fraternité, qui avait été proposé en clôture des soirées du Narthex, a réuni une douzaine de personnes autour de Bruno Mattéi, le week-end des 13 et 14 février.

Les participants ont réfléchi à leur rapport personnel avec la fraternité, à leurs difficultés et résistances à la vivre, et à leurs projets concrets pour faire grandir l'esprit de fraternité en eux et autour d'eux.

Les échanges en grand groupe de 12 personnes ou en petits groupes de 4 personnes ont été toujours riches et bienveillants, dans un esprit très fraternel, dans le respect des diversités des personnalités, des choix, des convictions et des expériences.

Si vous souhaitez tenter cette expérience d'un atelier avec Bruno Mattéi, n'hésitez pas à le demander à la rubrique Contact du site.

 

4 - L'équipe du Narthex a commencé à élaborer la 26ème Quinzaine sur le thème général du travail, pour la fin de l'année 2016.

 

Faites-nous part de vos réactions et suggestions!


octobre 2015

 

25ème QUINZAINE DU NARTHEX – 4 au 26 NOVEMBRE 2015 - « OSER LA FRATERNITÉ »


      Nous vivons dans un monde où la violence s'étale quotidiennement : conflits armés, violence des actes fanatiques, violence des antagonismes (partisans, religieux, culturels, économiques, sociaux) , mais aussi violence ressentie par les personnes malmenées par le « chacun pour soi » dans nos sociétés.

Et nous sommes heureusement également témoins d'aspirations à la paix, à la justice, à la fraternité, et témoins ou acteurs d'actions en ce sens.


La liberté et l'égalité ont-elles un sens sans la fraternité ? Vivre comme des frères ne devrait-il pas être notre impératif premier ? Comment prendre notre part à la construction d'un monde plus fraternel ?


      Pour y réfléchir et pour échanger, le Narthex vous propose 6 soirées à 20h30 : 4 conférences et une table ronde à la Bourse du Travail (entrée libre), et un film au Parvis :

Le 4 novembre: Conférence sur « La fraternité dans la République», par Jacques LE GOFF, professeur émérite des universités, président de l'Association des amis d'Emmanuel Mounier,

Le 9 novembre : Conférence:« La fraternité, une réponse à nos fragilités? », par Patrick VIVERET, philosophe, auteur du livre "Fraternité, j'écris ton nom",

Le 17 novembre au cinéma du Parvis-Ibos, le film « La Cour de Babel », de Julie BERTUCCELLI, suivi d'un débat animé par Paul DIMA,

Le 20 novembre, table ronde sur la fraternité au quotidien, avec Frère Joël, de l'abbaye de Tournay, et des responsables de Femmes Initiatives Laubadère, de la Communauté de l'Arche en pays toulousain, et le directeur d'une école de Pau.

Cette soirée table ronde sera suivie du "pot de l'amitié".

Le 24 novembre : Conférence sur « La fraternité et les chrétiens », par le père Michel Dagras,

Le 26 novembre : « Fraternité et migrants », par Guy AURENCHE (Président du CCFD-Terre Solidaire).


Mars 2015

Bonjour,

De la lecture et du débat en perspective pour les jours qui viennent :


-Echanges sur « LE ROYAUME » d’Emmanuel Carrère ? Croyants ou incroyants, les très nombreux lecteurs ont été interpellés par ce livre puissant, dérangeant et étrange (récit, essai, enquête ?).  Soirée-débat le 13 Mars 2015 à 20 h 30, Salle H. Borde, Hôtel Brauhauban à Tarbes à l’initiative de « Livres et Rencontres » : présentation du livre, réaction de trois lecteurs (Michèle Demoulin, philosophe, Jean Haillet, helléniste, Jean-Michel Puyau, prêtre) puis débat animé par Anne Lasserre et J.-F. Soulet.


-Echanges sur l’ECOLE, mise sur la sellette depuis les événements de Janvier. La soirée « Foi & Culture » à Pau, dans le cadre du cycle "la porte, passage, ouverture, fermeture, nous interrogera : "Lieu d'échanges? de ruptures? de cultures? Comment l'école d'aujourd'hui ouvre-t-elle ses portes aux enfants dans leur diversité?". Lundi 9 mars de 20h à 22h à l'école Joyeux Béarn. 13, avenue de Buros, par Michel Amulet, directeur de l'école Joyeux Béarn. Voir plus d’informations sur le site du NARTHEX, http://narthex.jimdo.com


 -Compassion et bonheur… Parution hier, le 26 Février, aux éditions Bayard, du dernier ouvrage du P. Bernard Ugeux : « LA COMPASSION, J’Y CROIS », Ceux qui se souviennent d’une des plus mémorables soirées du NARTHEX (2001 !), où il avait exposé son point de vue sur santé, bonheur et spiritualité peuvent à présent retrouver l’intégralité de son propos sur le site http://narthex.jimdo.com, rubrique « Quinzaines passées » - « La quête du bonheur aujourd’hui ».


NB : si vous souhaitez ne plus recevoir la Lettre du NARTHEX, merci de nous le signaler

 

fevrier 2015

Bonjour à tous,

Après le succès de la 24ème Quinzaine du NARTHEX, « L’économie autrement », quelques informations pendant que l’équipe élabore la 25ème…

 

1. Sur notre site, le texte écrit de la conférence finale de Christian Pian, « Interroger l’économie en tant que chrétiens » : http://narthex.jimdo.com, rubrique « Dernière Quinzaine », cliquer sur le titre. Comme les autres, le texte peut être imprimé.

 

2. La prochaine soirée de « Foi & Culture » à Pau a lieu Lundi 9 Février (Centre Diocésain du Béarn, AV. du Béarn à Pau, à 20 h). Le thème de la porte sera traité par Bernadette Escaffre, vice-doyenne de la faculté de théologie de l’institut catholique de Toulouse, sous l’angle suivant :

« Je suis (à) la porte(Jean, 10 ,7 & Apôtres 3, 20»

« D’après le Quatrième évangile, Jésus n’utilise pas seulement la métaphore du berger pour parler de lui, mais aussi de la porte de la bergerie. Dans l’Apocalypse, Jean fait mention de lettres envoyées à sept Églises. Dans celle envoyée à l’Église de Laodicée, Jésus dit : « Je suis à la porte ». Nous lirons ces deux passages du Nouveau Testament pour voir « quelles portes » ces images nous ouvrent sur la Bonne nouvelle de Jésus. »

 

3. Les intempéries nous offrent de bons prétextes pour nous cultiver. Une correspondante du NARTHEX commente les débats de Novembre dernier en ces termes : « La quinzaine du Narthex sur l’économie sociale et solidaire présente un grand intérêt et fait naître de multiples questions et c’est en son honneur. Je ne me hasarderais pas à poser des questions dans le domaine financier malgré l’intérêt des exposés, je me borne à regretter que des non initiés n’osent intervenir par crainte d’apparaître  ignorants. » (voir sur le site, la rubrique « Les réactions »)

Nous vous recommandons donc quelques lectures : en particulier, les numéros de Janvier et Février de la revue « ETUDES ». En Janvier : « L’économie au service de la vie bonne », par Elena Lasida et Patrick Viveret,, et en Février « Une politique hybride de développement », par Pierre de Charentenay. Sans compter tous les autres articles, sur le « christianisme d’innovation », « les nouvelles figures de l’autorité », « changer le rapport à l’école », etc…

Dans le bulletin du CCFD « Vivre le Carême 2015 », le directeur d’ETUDES, François Euvé, livre ses réflexions sur « L’Eglise et la question environnementale »…

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir la Lettre du NARTHEX, merci de nous le signaler


Lettre du 10 nov 2014

« L’ÉCONOMIE AUTREMENT » - 2 prochaines étapes :

Après la démonstration du 3/11 par F. Baule sur les diverses logiques économiques et leurs conséquences sur nos moyens d’action,




-CONFÉRENCE-DÉBAT le 14/11 autour de la conception du développement et des pratiques de partenariat du CCFD-TERRE SOLIDAIRE, première ONG française de développement.

Christophe Héraudeau, chargé de mission à la direction du Partenariat International du CCFD, et de l'appui aux initiatives inter-continentales, formulera des questions qui nous touchent bien plus que nous pourrions le croire :

Que signifie « être partenaire » et comment (le CCFD a son idée sur la question) ?

En quoi cela nous aide-t-il à penser une autre économie et donc une autre société, un autre développement, que ce soit «  là-bas » ou « ici » ?

Quel est le rôle du « Plaidoyer » par lequel, avec ses partenaires et la société civile, le CCFD  cherche à faire évoluer les règles de l’économie dominante ?



-TABLE RONDE le 19/11

avec des acteurs locaux de

« l’économie autrement » 


La Recyclerie des Forges, l’ADAPEI, le Crédit Coopératif et Initiatives pour une Economie  Solidaire. (débat animé par Pierre Mur)


* ATTENTION !  La prochaine soirée de « FOI ET CULTURE » à Pau  est reportée du 17 Novembre au 16 Avril. La prochaine soirée a lieu le 15/12 (rubrique NOS FAVORIS)


24ème Quinzaine du NARTHEX :

« L’économie autrement » (3-28/11)

 la pratiquer autrement - en parler autrement - écouter autrement

 

On vous parlera peu des grosses machines internationales ou bruxelloises, mais de ce que chacun de nous fait ou peut faire faire pour cet « autrement », sans illusion mais avec espérance.

Est-il raisonnable de se focaliser sur les simples acteurs et non sur la financiarisation ? Mais le NARTHEX est fidèle à sa vocation : donner leur place aux pensées nouvelles pour « faire bouger les lignes » à hauteur d’homme -avec quels effets, quelles limites ?

 

           

*le  3/11 Frédéric Baule, Groupe « L’entreprise, une bonne nouvelle » : « Vers d’autres choix économiques ». Il y a place pour autre chose que la bataille de David contre Goliath !

 

*le 14/11 Christophe Héraudeau, Direction du partenariat international du CCFD : « Oser un autre développement ». .« Partenariat, partage »… - oui, un mouvement dans les deux sens est possible…

 

*le 19/11, Table ronde : « L’économie sociale et solidaire dans les Hautes Pyrénées » : solidarité de qui, avec qui et comment ? 4 acteurs locaux témoignent, échangent…

 

*le 26/11, Christian Pian (Institut Catholique de Paris) « Interroger l’économie en tant que chrétiens » :: il n’existe pas une économie chrétienne, mais peut être des chemins chrétiens d’humanisation.

 

*le 28/11 Projection-débat: « Deux jours, une nuit », film des frères Dardenne : s’opposer à l’injustice en temps de crise ?

   


 

Sur le site NARTHEX 65, vous pourrez aussi tout savoir sur le programme annuel de nos amis Palois du groupe « Foi et Culture », sur l’ouvrage « Chrétiens en dialogue », sur les Quinzaines passées, vous pourrez enregistrer vos réactions et lire celles des autres, etc.

 

 

Toutes les conférences à la Bourse du Travail de Tarbes, à 20 h 30. « Deux jours une nuit » sera projeté au Parvis.

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir la Lettre du NARTHEX, merci de nous le signaler



----------------------------------------------------------

Bonjour !

 

Le groupe « FOI ET CULTURE » (Pau) continue de dérouler son cycle « Naître et Renaître » : après la belle soirée présentée par Pierre Thuillaux sur la sortie de prison, nous nous retrouverons comme annoncé le Lundi 31 mars, de 20h à 22h, sur un autre versant du thème :

"De l'enseignement à la méditation: le retable, "livre de vie":

la réflexion sera menée par Dominique PEYRE,

Conservateur Régional des Monuments Historiques. DRAC Aquitaine

 

« Le retable est un objet étonnant par la place qu'il occupe dans l'art chrétien d'Occident depuis le Moyen-Age jusqu'au XIX° et par le peu de textes qui se rapportent à lui durant toute cette période. Il investit progressivement l'espace liturgique sans pour autant être considéré comme essentiel à celui-ci. Son "succès" et les formes qu'il a prises ont été variables selon les pays. A son évolution structurelle correspondent aussi des changements de sens. Nous observerons quelques exemples depuis la fin du Moyen-Age où il devient un objet monumental, jusqu'à la période qui suit le concile de Trente, dont sont témoins les nombreux retables encore en place aujourd'hui dans notre région, et nous tenterons de voir comment il a pu accompagner la vie des fidèles ».

 

Centre diocésain du Béarn, 11, Avenue du Béarn, à Pau

La soirée est ouverte à tous. Libre participation aux frais.

N'hésitez pas à diffuser largement l'invitation.

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Nous relayons ici l’annonce d’une rencontre du plus haut intérêt, organisée par le groupe « FOI ET CULTURE » de Pau.

 

Lundi 3 mars, de 20h à 22h au Centre diocésain du Béarn, 11, Avenue du Béarn, à Pau

5ème soirée du cycle « Naître et renaître ».

 

Pierre Thuilleaux,

visiteur de prison, ancien responsable du service "prisons" du Secours Catholique

posera la question : Sortir de prison: une renaissance ?

 

« Pénétrer dans l'univers carcéral en France, c'est plonger dans l'inconnu, le douloureux, l'étrange et ...l'étranger

C'est parfois aussi trouver de la compréhension, de la solidarité, de l'humanité et même...le sourire!

Entrer en prison, c'est côtoyer le criminel endurci comme le petit dealer, la femme de lettres ou la jeune maman enceinte, l'innocent d'Outreau et l'assassin.

Le gendre du Maire de Lyon, Pierre Botton et Paul Verlaine y ont passé quelque temps de leur existence.

 

Sortir de prison, c’est pouvoir retrouver la liberté. Encore faut-il se réadapter à la vie de tous les jours, à une société qui, quelquefois, a bien changé.

S'y est-on préparé ? Avec quelle aide ?

On ne sort pas indemne de la prison. Qui peut renaître après des semaines, des mois, des années d'enfermement, de solitude ou de promiscuité, de désespoir ou de mépris ? »

 

La soirée est ouverte à tous. Libre participation aux frais.

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir la "Lettre" du NARTHEX, merci de nous le signaler.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 « C’est dans le fait de sortir de soi-même que se trouve la véritable joie » (Pape François).Meilleurs vœux de l’équipe du NARTHEX pour une année 2014 féconde en « sorties », en échanges incroyance-foi …

 

Ce n’est qu’un début, prolongeons le débat… Pour reprendre, « remâcher » les questions vives soulevées par notre récente Quinzaine sur le corps, une idée : lire, imprimer, faire circuler les textes (et images…) de chaque soirée et réagir aux réactions postées sur notre site http://narthex.jimdo.com  :

*Rubrique « Quinzaine récente » : afficher le texte en cliquant sur « texte… » ou « note… » qui accompagne l’annonce de chaque soirée :

*Le sociologue David Le Breton,

*Michel Vincenot, ce que la danse dit du corps,

*Bernard Voinchet, le corps dans l’art,

*Mgr Dupleix, théologie et expression artistique du corps dans le christianisme,

*Paul Dima après la projection-débat du film « De rouille et d’os ».

A la fin de chaque texte, cliquer selon le cas sur « télécharger » ou « version imprimable ».

*Rubrique « Les réactions », avec des contributions de Monique Barrère, Pierre Gibert, Marie-Thérèse Bertrand, Jean-Paul Bernié et Paul Bernadou. On peut leur répondre en utilisant la rubrique « Réagissez ».

 

A noter sur vos agendas :

 

-Lundi 27 Janvier, soirée-débat de nos amis Palois de « Foi et Culture » dans le cadre du cycle « Naître et Renaître ». Bernard Voinchet, urbaniste et architecte en chef des monuments historiques, parlera de « Vie d’un monument, civil ou religieux, d’une naissance à l’autre – Conception, altérations, réutilisation, mutations ». Pau, Centre Diocésain du Béarn, 11 avenue du Béarn, à 20 h.(gratuit, libre participation).

 

En marge de notre sphère, mais centré sur les « périphéries de notre monde », le Jeudi 9 Janvier, Cycle de conférences de l'Université du Temps Libre de Tarbes sur : L’Afrique noire : images, défis et réalités. Bernard Boneu, de l'Université Paul Sabathier de Toulouse, parlera d’ "Un exemple de coopération avec l’Afrique : l’Université des montagnes au Cameroun".

 (18h15 Amphi S.T.A.P.S., Quartier Bastillac-Sud (près de l’Hôtel Campanile, et de la concession Peugeot. Gratuit pour les adhérents (présenter la carte). Non-adhérents : 5 €).

 

(si vous ne souhaitez plus recevoir le Lettre du NARTHEX, merci de nous le signaler)

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De rouille et d’os…

Peut-être l’avez-vous déjà vu ? Peu importe ! Donnez-vous le temps de reprendre en sens ce film surprenant, Vendredi 29 novembre à 20 h 30 au Parvis, à Ibos, avec Paul Dima, spécialiste de la communication mutimédia à l’ICToulouse,.

 

Pour clore la 23ème Quinzaine du Narthex, un aspect du corps inattendu, entre tant d’autres : le corps mutilé, handicapé.

 

Le film évoque sans misérabilisme les relations entre valide et invalide, mais aussi le peu d'attention qu'on a de notre corps quand tout va bien. Le surprenant parcours des personnages illustre une sorte d’itinéraire initiatique au bout duquel ils vont renaître et redonner du sens à leur vie : un monde où les trajectoires individuelles se trouveraient magnifiés par le drame et les accidents.

 

Sur cette soirée comme sur les quatre précédentes, donnez votre avis et vos suggestions pour 2014 : notre sitehttp://narthex.jimdo.com vous attend, avec ses rubriques « Réagissez » et « Les réactions », et les textes des soirées précédentes, qui arrivent peu à peu.

 

(si vous ne souhaitez plus recevoir la « Lettre » du NARTHEX, merci de nous le signaler)


Et on enchaîne … !

 

Le parcours de la question du corps à travers les arts a été entamée Jeudi 14/11 par Michel Vincenot, à partir d’une réflexion sur « ce que la danse dit du corps », dont le texte est déjà sur le site du NARTHEX, http://narthex.jimdo.com, et appelle vos réactions : « Michel-Ange, et le doigt de Dieu tendu vers celui de l'homme. Au sommet de la Chapelle Sixtine ils ne se toucheront jamais, mais resteront le symbole d'un écho insondable qui transmet la pensée au cœur-même de la matière charnelle. ».

 

Troisième étape, MARDI 19 NOVEMBRE, encore à 20 h 30 à la Bourse du Travail : l’interrogation sur les représentations du corps dans l’art (en particulier pictural) par Bernard VOINCHET, architecte en chef des monuments historiques, qui définit ainsi son propos : ,

« L’homme ne cesse de se poser des questions sur sa nature, sur le sens de son humanité. Des réponses sont passées et passent toujours par la représentation du corps, qui est depuis 30.000 ans gravé, sculpté, peint, photographié etc. C’est ainsi qu’à travers et au-delà de cette multiplicité de techniques et d’images, l’homme a sans cesse cherché à se révéler, à exprimer ses convictions, à projeter ses détresses et ses espérances avec une imagination sans limites ».

 

Quatrième étape, JEUDI 21 NOVEMBRE, toujours à 20 h 30 à la Borse du Travail, Mgr Dupleix, Professeur à l’Institut Catholique de Paris, nous incitera à avancer dans la perception de cette donnée propre au christianisme : l’INCARNATION. L’idée que Jésus est à la fois totalement homme ET totalement Dieu implique évidemment une vision du corps, une relation au corps, totalement subversive, prenant à revers bien des clichés.

                                                              

Nous reparlerons de la cinquième et dernière soirée, la projection suivie de débat du film « De rouille et d’os », le 29/11 au Parvis.

 

Petits rappels :

* le texte de la conférence du 5/11 par David Le Breton a déjà attiré plusieurs réactions sur notre site http://narthex.jimdo.com, en attendant les vôtres… comme celui de Michel Vincenot.

* dans la richesse de la période actuelle s’inscrit la soirée du Groupe Palois Foi et Culture, Lundi 18 novembre, à 20h, Centre Diocésain du Béarn, 11, avenue du Béarn à Pau, deuxième soirée du cycle "Naître et renaître". « Lorsque l'enfant paraît... Naissance et accompagnement d'un nouvel enfant, Naissance et accompagnement des nouveaux parents », par le docteur Francine Morel, pédiatre, médecin en psychiatrie préventive et sociale et en centre médico-psycho pédagigique.

 

(si vous ne souhaitez plus recevoir le Lettre du NARTHEX, merci de nous le signaler)

Dansez, maintenant !

 

-NARTHEX, Jeudi 14 novembre, à 20 h 30, Bourse du Travail à Tarbes

« Ce que la danse dit du corps », Vidéo-conférence par Michel Vincenot, qui présente son propos :

 

« Au cours de l'Histoire, la danse a modelé les corps selon les représentations de chaque époque, de chaque maître de ballet ou de chaque chorégraphe.

La danse baroque, puis classique, ont montré la noblesse du corps dans ses postures éthérées. Trois-cents ans après, la danse hip hop, venue du béton, est entrée en rébellion contre l'exclusion raciale des années 60 aux Etats-Unis. 

Entre temps - de Isadora Duncan à Sasha Waltz ou Robin Orlin - le corps a traversé de multiples expressions que la danse moderne, puis post-moderne et enfin contemporaine ont imprimé aux corps des danseurs.

La grande trouvaille de la danse contemporaine de ces trente dernières années est d’avoir combiné les postures corporelles d’interprètes singuliers en une déclinaison de gestes et de mouvements qui portent la danse au-delà des frontières habituelles du corps. «Quand le corps est au plus près de ce qu’il a à dire intérieurement, il devient imprévisible» (Daniel Dobbels).

L’inventivité remarquable dont les danseurs font preuve aujourd’hui ouvre d’autres sens au corps dans son rapport au poids, au temps, à l'espace et au flux (les fondamentaux de la danse), mais également aux autres :  «Il s’agit de rendre perméables ses propres limites à celles des autres», dit le danseur japonais Saburo Teshigawara.

 

-FOI ET CULTURE, Lundi 18 novembre, à 20h, Centre Diocésain du Béarn, 11, avenue du Béarn à Pau, deuxième soirée du cycle "Naître et renaître".

« Lorsque l'enfant paraît... Naissance et accompagnement d'un nouvel enfant, Naissance et accompagnement des nouveaux parents », par le docteur Francine Morel, pédiatre, médecin en psychiatrie préventive et sociale et en centre médico-psycho pédagigique.

 « L’aimer avant qu’il naisse » , « Au sein du monde »,

« Les premiers pas vers l’autre », «  Jeu et réalité », « L’amour ne suffit pas », « Tout se joue avant 6 ans, avant 3 ans », « Sur le chemin du grandir », « Transmettre la vie »

 Ces titres d’ouvrages donnent un petit aperçu  des idées actuelles sur ce qui se joue, se crée, quand une famille s’agrandit d’un enfant. Que pouvons-nous alors observer, connaître, découvrir, contempler ? Cet enfant, petite personne à part entière dès avant sa naissance, chemine par les étapes bien repérables et se développe, passant de l’immaturité à la structuration de sa personnalité. Dans le même temps, ses parents se forgent de nouvelles compétences, se découvrent responsables de son avenir et créent leur manière d’être parents, ce métier qu’aucune théorie ne peut apprendre.

L’accueil d’un nouvel humain bouscule ses proches. Effets de méditation et contemplation devant le formidable bouleversement de la vie mais effet de remise en question par la réalité tout comme le ferait une parole prophétique, effet « d’épiphanie » lorsque se révèle l’individualité unique de ce petit humain, effets de doute et de confirmation lorsqu’on entre dans la « profession » de parents…ou de grands-parents.

 
                        (si vous ne souhaitez plus recevoir la "Lettre du NARTHEX", merci de nous le signaler)

 

Bonjour,

Le 5 Novembre, DAVID LE BRETON nous interpelle : qu’en est-il de notre relation au corps ?

Nous serions dans une société où règn e « culte du corps ». Mais n’y a-t-il pas une manière de parler du corps, de l’exhiber, de le traiter, qui revient à le nier en le soumettant aux artefacts et aux stéréotypes ?

" Le corps est devenu un objet à disposition sur lequel agir afin de l’améliorer, une matière première où se dilue l’identité personnelle et non plus une racine identitaire de l’homme. " (David Le Breton, « L’Adieu au corps »)

Exemples : le piercing ou la chirurgie esthétique pour bricoler un corps perçu comme défaillant ou insuffisant, la consommation de drogues, légales ou pas, pour contrôler nos humeurs. Isolé, l’homme occidental transforme son corps en un complice, qui lui sert à attirer le regard des autres. De même, évincée, la rencontre de chair avec l’Autre. " La femme est susceptible d’être tenue à l’écart de la fécondation, déjà, et de la grossesse, bientôt. ". 

Face au vieux mépris du corps, « tombeau de l’âme »,  le monde moderne soit réduit le corps à de l’information, soit s’efforce de le rendre conforme aux fantasmes sociaux du moment : le cyborg d’un côté, la négation de toute « loi naturelle » de l’autre. Peut-il exister une autre manière de le voir ?

Voici les questions, essentielles, dont nous sommes invités à débattre le 5/11, en prélude aux soirées du 14, du 19, du 21 et du 29, où les réponses données par la danse, l’art, le cinéma et la conception chrétienne de l’Incarnation, nous aideront à nous situer, avec vous.


Bonjour à tous !

                                       

Depuis 23 ans, le NARTHEX est au moins autant un lieu de sortie qu’un lieu d’entrée : « aller dans les périphéries, les périphéries géographiques mais également existentielles » (Pape François). 

 A chaque rentrée, nous revenons vers vous avec multiples informations : nouveau site Internet, programme de la XXIIIème Quinzaine, du cycle 2013-2014 de nos amis Palois de Foi & Culture…

Dans l’ordre :                                 

  1. Notre site change : plus clair et plus maniable, vous y retrouverez déjà pratiquement toutes les informations et contributions qui figuraient sur l’ancien.

Pour y accéder : tapez Narthex.jimdo.com dans la barre de votre navigateur.

Qu’aimeriez-vous voir y figurer ? Donnez vos suggestions dans la rubrique « Réagissez ».

 

  1. Pour vous permettre d’établir vos prévisions, voici le schéma de la XXIIIème Quinzaine (comme toujours 20 h 30 à la Bourse du Travail de Tarbes). Les titres seront précisés ultérieurement.

Thème-Titre :

« LE CORPS DANS TOUS SES ÉTATS »

Logiquement, le programme fait une large place à l’image…

Le 5/11 : « Où en est le culte du corps ? », conférence de David Le Breton, sociologue à l’Université de Strasbourg, spécialiste international des représentations et des mises en jeu du corps humain qu'il a étudiées en analysant notamment les conduites à risque.

Le 14/11 : « Ce que la danse dit du corps », soirée – débat autour de projections, présentées et commentées par Michel Vincenot, directeur du théâtre Saragosse de Pau.

(en pensant aux images du tout récent festival de tango, mais pas seulement...).

Le 19/11 : « Les représentations artistiques du corps : quelle histoire ! », par Bernard Voinchet, architecte des monuments historiques.

Le 21/11 : « La place du corps dans le christianisme – Théologie et esthétique de l’Incarnation », par Mgr Dupleix, Professeur à l’Institut Supérieur de Théologie des Arts à Paris.

La quinzaine s’achèvera par la projection suivie d’un débat, animé par Paul Dima, de Toulouse, du film « De rouille et d’os ». Le lieu et la date seront précisés dès que sera connue la fin des travaux du Parvis.

 

  1. …Et le somptueux programme proposé par l’équipe de « Foi & Culture » de Pau :

CYCLE « NAÎTRE ET RENAÎTRE »

Lundis de 20h à 22h au Centre Diocésain du Béarn, 11 Av. du Béarn à Pau.

-14 octobre : « Tu mettras au monde un fils... » (Le,1,31). La naissance dans l'iconographie mariale du Béarn.

Isabelle Croizier Varillon, Docteur en Histoire de l'Art,Chercheur associée dans l'étude de l'art sacré en Béarn et en Pays Basque à l'époque contemporaine.

-18 novembre : Lorsque l'enfant paraît... Naissance et accompagnement dun nouvel enfant. Naissance et accompagnement des nouveaux parents.

Docteur Francine Morel, pédiatre, médecin en pédiatrie préventive et sociale et en Centre médico Psycho Pédagogique.

- 16 décembre : « Le Bain de l'Enfant-Jésus » ou comment la foi fait renaître : un épisode apocryphe oublié,

Emmanuel Garland, Docteur en Histoire de l'Art.

- 27 janvier : Vie d'un monumentcivil ou religieux, d'une naissance à l'autre: conception, altérations, réutilisation, mutations.

Bernard Voinchet, urbaniste, Architecte en chef des Monuments Historiques.

-3 mars : Sortir de prison : une renaissance ?

P. Thuilleaux, visiteur de prison, ancien responsable du service « prisons » du Secours Catholique.

- 31 mars ; De l'enseignement à la méditation: le retable, "livre de Vie".

Dominique Peyre, Conservateur des Monuments historiques. DRAC Aquitaine.

- 19 mai : Soirée de clôture : célébrer la naissance en musique et en poèmes, à Notre-Dame- du-Bout-du-Pont (Pau).

Mgr André Dupleix, Recteur honoraire de rinstitut catholique de Toulouse, Professeur à l'Institut Supérieur de Théologie des Arts à l'Institut catholique de Paris.

Ouvert à tous. Libre participation aux frais. Renseignements:

Catherine PUTZ, 06 70 72 52 03 putz. mcatherine@gmaiL com

 

Juin 2012

Bonjour !
Quelques nouvelles du NARTHEX et de sa prochaine QUINZAINE, mais surtout deux appels serrant de trop près nos motivations pour que nous puissions ne pas les relayer :

L’ACAT (Association des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) appelle à agir à l’occasion de la Journée Internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture. « A l’occasion de la « NUIT DES VEILLEURS » (Eglise Saint Jean à Tarbes, le 23 Juin, de 20 h à 24 h), VENEZ PRIER POUR LES VICTIMES DE LA TORTURE ».Informations locales : cacareigt.josette@orange.fr. Et site http://www.nuitdesveilleurs.com.

Sort des ENFANTS DE PARENTS DÉTENUS. Alain BOUREGBA, psychologue et psychanalyste, bien connu du public tarbais depuis les 3 passionnantes conférences prononcées au NARTHEX lors des 8 dernières années, est responsable de l’association nationale des « Relais Enfants Parents » (qui maintient en relation enfants et parents détenus). Il nous communique une pétition à signer, dans les termes suivants. Merci de lui accorder votre attention.
« En ce mois de juin, le réseau européen Eurochips, dont je suis le président, demande que nous soyons nombreux à signer la pétition ci-dessous, qui demande une attention particulière au vécu douloureux des enfants dont un parent au moins est en prison. Il s'agit d'une campagne européenne de sensibilisation à cette problématique, durant la période anniversaire de la Déclaration des Droits de l'Enfant.

Merci de prendre quelques minutes pour une signature.

Alain Bouregba »

http://www.petitionbuzz.com/petitions/notmycrime

NB du NARTHEX : sur ce site, le texte de la pétition est en anglais. Voici une traduction en français 

Pétition d’Eurochips adressée à Mme Angelilli, directrice de l’ « Alliance pour les enfants » du Parlement Européen et membre de l’intergroupe sur la famille et les Droits de l’Enfant.

« En Europe, un enfant sur 100 est affecté par l’incarcération d’un parent. Ce chiffre démontre que bon nombre d’enfants sont concernés et ils ont besoin de nous.

Les enfants de détenus sont stigmatisés au sein de la société notamment lors des visites en prison quand ceux-ci sont confrontés au personnel pénitencier qui n’a pas conscience de leurs besoins. A travers la peine de leur parent, ces enfants purgent aussi une peine de honte, d’humiliation. Ceci est aggravé par un risque important de discrimination ; d’exclusion sociale ; de pauvreté accrue et de rupture des liens familiaux.

De nombreuses personnes associent l’enfant au crime commis par son parent. Par conséquent, la sentence du parent -prisonnier est transférée à son enfant qui souffre en silence à l’école, à la maison, ou encore à la prison lors des visites.

Le Droit de l’Enfant à une vie familiale est spécifié dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de l’ONU, la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union européenne ainsi que dans d’autres traités internationaux. Cependant l’exécution de leurs droits rencontre des difficultés en Europe. Sans soutien, les enfants de prisonniers sont d’autant plus exposés aux risques. Très peu de pays européens imposent des obligations réglementaires aux centres pénitenciers ou aux autorités locales dans le but de mettre en place des services spéciaux répondant aux besoins des enfants. De même, les effets de l’incarcération parentale sur l’enfant ne sont pas pris en compte. Parfois ce sont de simples changements en matière de politique carcérale qui pourraient rendre la sentence du parent moins traumatisante, moins punitive.

Mais il y a de l’espoir : au cours de l’automne 2011, la Journée de Discussion Générale des Nations Unies portait sur le thème des enfants de parents incarcérés. Cela a permis de sensibiliser la communauté internationale et de promouvoir des recommandations dans le but d’œuvrer dans l’intérêt des enfants et d’assurer l’exercice de leurs droits. Nous avons besoin d’initiatives similaires menées par des acteurs clés au sein des institutions de l’U.E.
Nous nous adressons à Mme Angelilli en tant que directrice de l’ « Alliance pour les enfants » du Parlement Européen et membre de l’intergroupe sur la famille et les Droits de l’Enfant. Nous sommes conscients que ce groupe milite pour les droits de tous les enfants à travers les différentes actions et décisions du Parlement : ce groupe particulier qu’est celui des enfants de détenus, a besoin d’aide et cela passe par la défense, le respect et l’exécution de leurs droits.

Nous souhaiterions soutenir les enfants de détenus en demandant à vos pairs et vous-même d’œuvrer à votre tour pour leur cause. Aidez-nous à leur faire prendre conscience de leur visibilité au sein de la communauté européenne, et qu’ils sachent que nous ne les mettrons pas de côté.

- L’amélioration des visites en prison, ceci inclut davantage d’heures de visites afin de permettre un contact régulier et direct avec le parent emprisonné ; une sensibilisation à leur cause et une formation du personnel pénitencier.

- La création de groupes nationaux chargés de collecter des informations sur ce groupe d’enfants et de maintenir des visites de qualité.

 

XXIIème Quinzaine du NARTHEX (8-25 novembre 2012). Elle sera centrée sur le problème de la culture : qu’est-ce que la culture ? Qu’est-ce que la culture de ceux qui n’en ont pas ? Y a-t-il une crise de la culture ? Peut-il y avoir une culture sans spiritualité ? Et une foi sans culture ? Conférences, débats et films vous attendent, mais votre point de vue nous est aussi nécessaire : profitez du forum ouvert sur notre site www.narthex65.com pour faire connaître vos vœux, vos questions, vos suggestions…

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - -Janvier 2012- - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Bonjour à tous,

L'équipe du Narthex est heureuse de présenter tous ses voeux pour 2012 aux lecteurs de la "Lettre".

Après le succès de la 21ème Quinzaine de Novembre 2011, "Le temps de la peur ?", qui a vu une affluence considérable du public, deux nouvelles :

1. Vous pouvez dès à présent écouter ou réécouter sur notre site www.narthex65.com une bonne partie des conférences : Jean-Pierre Denis, directeur de La Vie, sur "Faut-il avoir peur ? Comment dépasser ses peurs ? Tendre vers un parti-pris d'espérance", le monologue théatral de Sarah Kaine"4.48 Psychose" par Raïssa Bedjaoui, accompagné de la conférence d'Alain Bouregba, "Peur de soi et rejet de l'autre", et la conférence biblique de Mgr Debergé "De la peur à la crainte".
Vu sa nature particulière, la conférence-projection de Bernard Voinchet, "Craintes et peur dans l'art" fera l'objet d'ici peu d'une publication écrite sur le site www.narthex65.com, à partir de quelques documents iconographiques commentés.

2. Nous relayons bien volontiers l'appel de plusieurs organisations amies, en particulier le CCFD - Terre Solidaire, Amnesty International, le Secours Catholique, la CIMADE, etc. pour la soirée "Guatémala" le 27 Janvier au PARI, 31 bis rue Georges Clémenceau à Tarbes.

A partir de la projection de "GRAIN DE SABLE", documentaire de Pamela Yates, la question suivante sera posée et débattue : "Que reste-t-il du Guatemala de 1982, période pendant laquelle le pays en guerre a connu la campagne génocidaire de "terre brûlée" des militaires guatémaltèques", responsables de l'extermination de 200.000 mayas ?".

La soirée commencera à 19 h par la projection, qui sera suivie d'un entracte-buffet, avant un débat animé par Walter Prynston, chargé de mission du CCFD-Terre Solidaire pour l'Amérique Centrale.
Renseignements : cimade65@laposte.net, 06 72 69 17 21 (libre participation aux frais).

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - -Octobre 2011- - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Du 7 au 22 Novembre 2011 à Tarbes, 21ème Quinzaine du NARTHEX ! « Le temps de la peur ? »

Chaque époque, chaque société, chaque individu, a ses peurs.
Notre époque ne fait pas exception, loin de là. 
Mais faut-il les nier ? Les subir ? Les dominer ? Les combattre ? 
Comme le titrait l’hebdomadaire « La Vie » du 12 octobre, « Faut il avoir peur ?». 
Chacun de nous est invité à s’interroger : de quoi avons-nous peur ? Pourquoi ? Et que faire de nos peurs ?…

C’est ce que nous allons tenter avec vous cette année, en quatre temps :

1. Le 7 Novembre à 20 h 30, à la Bourse du Travail de Tarbes, Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de La Vie, reprendra le titre
« Faut-il avoir peur ? »
pour analyser les peurs vécues dans nos sociétés, mais dans une dynamique positive :
« Tendre vers un parti pris d’espérance »

2. Le 9 Novembre à 20 h 30, au Théâtre des Nouveautés de Tarbes, le psychologue et psychanalyste Alain Bouregba, bien connu du public du Narthex, proposera une formule inédite : une conférence 
« Peur de soi et rejet de l’autre »,
encadrant le spectacle monologué « 4-48 Psychose », de Sarah Kane, interprété par Raïssa Bedjaoui.

3. Le 15 Novembre à 20 h 30, à la Bourse du Travail de Tarbes, Bernard Voinchet, architecte en chef des Monuments Historiques, nous montrera comment les époques et les cultures ont traité leur rapport à la peur
« Craintes et peurs dans l’art »,
avec projection de nombreux tableaux et œuvres d’art.

4. Le 22 Novembre à 20 h 30, à la Bourse du Travail de Tarbes, Mgr Debergé, Recteur de l’Institut Catholique de Toulouse, proposera un parcours biblique sous le titre 
« De la peur à la crainte »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -Information- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Vu la proximité du G 20 et les mouvements divers auxquels il donne lieu, le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement)-Terre Solidaire organise
le Jeudi 27 octobre à 20 h 30, à la bourse du Travail de Tarbes,
une conférence – débat :
« VIVE LA FINANCE … SOLIDAIRE ! »
Par Geneviève Guénard, Directrice animation-Finances du CCFD.
Débat animé par Bruno Langlet (Initiatives pour une Economie Solidaire).